Claude Bujoï

CLAUDE BUJOÏ

Ses parents se sont connus sur les bords du Rhin, à l’Université de Strasbourg, où le papa roumain faisait des études de médecine. Entre les deux guerres, France et Roumanie entretenaient des relations privilégiées, suite à l’entrée en guerre de la Roumanie en 1916 au côté des alliés, ce qui avait opportunément soulagé le front occidental.

Né sur les bords du Danube en pleine 2ème guerre mondiale, à Bucarest, où le papa avait ouvert son cabinet médical, il n’a pratiquement pas connu de famille réunie.

Lorsque le « rideau de fer » est tombé sur l’Europe Orientale quelques années plus tard, la maman, restée française, a dû rentrer en France. Les parents sont convenus qu’elle emmènerait l’enfant avec elle, grâce à un subterfuge et la complicité du consulat français.

Le père, national roumain, ayant l’interdiction de quitter territoire, est resté en Roumanie. En France, élevé par des grands parents alsaciens et une mère au travail, la scolarité fût calamiteuse…à seize ans, il s’engage dans la Marine Nationale (école des mousses), et progresse en accumulant, en pleine guerre froide, diplômes et compétences variées.

La quarantaine venue, c’est la reconversion civile en qualité d’ingénieur « maintenance et projets » dans la sidérurgie. Il voyage encore beaucoup, et termine sa carrière comme chef de projet en Asie du sud -est.

A la retraite, il revient au point de départ, en Alsace, auprès de sa mère vieillissante, et s’installe dans l’aimable village de Wangenbourg-Engenthal, pour y cultiver son jardin, élever ses enfants, et se livrer à sa passion de la peinture.

Les thèmes qui nourrissent son inspiration : la nature, la mer et les mythologies diverses.

Papageno  Papagena La Flûte enchantée(W.A Mozart)

Papageno  Papagena La Flûte enchantée(W.A Mozart)

 

Ercole su’l Thermodonte (Antonio Vivaldi) « Le combat contre les Amazones »

Ercole su’l Thermodonte (Antonio Vivaldi) « Le combat contre les Amazones »

 

Wangenbourg-Engenthal La harde au domaine « les Hiboux »

Wangenbourg-Engenthal La harde au domaine « les Hiboux »

Retour à la liste des actualités