La Résistance des Alsaciennes et des Lorraines entre 1939 et 1945 L'Alsace et la Lorraine, terres de frontières, furent traversées dès juillet 40 par des milliers d'hommes évadés des Stalags, puis par des Alsaciens Mosellans refusant la germanisation et la nazification de leurs départements. Des filières d'évasion se sont alors mises en place entre le Reich nazi et la France occupée, pour certaines dès juillet 1940. De nombreuses femmes se sont levées contre l'oppression nazie, se sont engagées dans ces filières et ont, pour certaines, secondé les hommes et pour d'autres, mis en place, seules, toute une organisation d'évasion. Certaines intégreront des mouvements nationaux de Résistance, mais la plupart du temps il s'agit d'une résistance de petits gestes, permettant à chacune d'exprimer sa part d'humanité. Combattantes de l'ombre, ces femmes généreuses viendront en aide à des milliers d'hommes en leur permettant de passer la nouvelle frontière imposée par les nazis. Dénoncées et arrêtées, elles connaîtront le camp de Vorbruck Schirmeck, puis les bagnes nazis d'Allemagne et de Silésie. Marie José Masconi retrace ainsi dans son dernier livre « Et les femmes se sont levées » les destins de vingt-deux femmes, toutes remarquables de par leur engagement. Ce sont quelques-unes de ces héroïnes qu’elle nous présentera.

Tarifs

Tarifs à la semaine

  • Gratuit

Horaires

  • mercredi 07 décembre 2022 à partir de  20h00

20h

Contact

1 Place de la Liberté 67520 Marlenheim