L’église Saint-Richarde est édifiée sur une butte surplombant le village qui s’est construit autour d’elle. L’actuel emplacement de l’église a pu abriter durant le Haut Moyen Âge une résidence royale que possédait les rois mérovingiens d’Austrasie. On ne sait pas s’il s’agissait d’une chapelle à usage exclusivement royal ou bien d’un lieu de culte pour les habitants. La date de construction de l’église médiévale n’est pas connue, tout comme son aspect. Seul est connu l’enclot entourant l’édifice nommé Friedhof. C’est un endroit sacré, public et communautaire situé autour d’une église mais dépourvu de sépultures car les habitants ne pouvaient enterrer leurs morts qu’à l’église-mère de Kirchheim. Cela cesse au XVIe siècle lorsque le Friedhof devient un véritable cimetière. En 1716, l’ancienne nef est reconstruite. En 1822, le cimetière est déplacé au nord du village et permet l’agrandissement de l’église jugée trop petite. Entre 1823 et 1825, l’architecte du département fait rehausser la nef et l’allonge, le chœur est plus vaste et un clocher hors-œuvre prend place contre le pignon occidental. Les nouveaux ajouts de style néo-classique ont donné à l’édifice son aspect actuel. Le plafond de la nef est décoré de fresques réalisées en 1924 par l’artiste René Kuder, alsacien, et Martin Feuerstein, de l’académie des Beaux-Arts de Munich. La chaire est du XVIIIe siècle et les autels latéraux du XIXe siècle dans un style néo-classique. Les fonds baptismaux de 1671 portent l’emblème des tonneliers, clin d’œil à la vocation du bourg. Au-dessus du portail se trouve un tympan roman qui remonte aux années 1190 et provenant sûrement de l’ancienne église.

Tarifs

Tarifs à la semaine

  • Gratuit

Contact

Place de l'église 67520 Marlenheim

Accès

  • Desservi par une ligne régulière de bus / tram
  • Par une route / chemin praticable en bus